|
Twitter
|
Facebook
|
Google+
|
VKontakte
|
LinkedIn
|
Viadeo
|
English
|
Français
|
Español
|
العربية
|
 
International Journal of Innovation and Applied Studies
ISSN: 2028-9324     CODEN: IJIABO     OCLC Number: 828807274     ZDB-ID: 2703985-7
 
 
Friday 15 November 2019

About IJIAS

News

Submission

Downloads

Archives

Custom Search

Contact

Connect with IJIAS

  Call for Papers - November 2019     |     Now IJIAS is indexed in EBSCO, ResearchGate, ProQuest, Chemical Abstracts Service, Index Copernicus, IET Inspec Direct, Ulrichs Web, Google Scholar, CAS Abstracts, J-Gate, UDL Library, CiteSeerX, WorldCat, Scirus, Research Bible and getCited, etc.  
 
 
 

For better social cohesion: The politics of the city


[ Pour une meilleure cohésion sociale: La politique de la ville ]

Volume 8, Issue 2, September 2014, Pages 539–548

 For better social cohesion: The politics of the city

Rachid Othmani1

1 Département: Droit Public, Centre des Etudes Doctorales, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Université Mohamed 5 souissi, Rabat, Maroc

Original language: French

Received 3 August 2014

Copyright © 2014 ISSR Journals. This is an open access article distributed under the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Abstract


The theme of social cohesion was mobilized as a central objective of urban policy. These policies are designed to cope with the rise of urban poverty analyzed in terms of social and urban exclusion. They are based on the model of a "balanced" society seamlessly blending social classes, ethnic groups and generations to ward crystallization of pockets of poverty that would be problematic because at the basis of a culture of poverty, development insecurity or the establishment of a underclass. Ghettos have long been the bane of governments. High unemployment, poverty, crime ... These neighborhoods combine the social difficulties. Many experts question whether the cohabitation of the middle class and the poor can actually manage to pull up the most modest. And it goes against the nature of social behavior, usually people move to a neighborhood that resembles them. Diversity sought cannot be so temporary, social divisions are a permanent feature of the city, and mixed situations are almost always temporary, sooner or later, segregation eventually increase.
To solve the problems of deprived neighborhoods, policies focus only on urban planning. Social cohesion is thus conceived as a way to create a diverse and socially balanced city. It is a means to disperse the poor in urban areas to better conceal the problems related to them. Having said that social cohesion is an ideal goal turned into public action.


Author Keywords: exclusion, social mixite, segregation, integration, social justice, development.


Abstract: (french)


La cohésion sociale est comprise comme étant ce qui permet d'assurer le lien social, ce qui cimente les composantes de la société.
Le thème de cohesion social est mobilisé comme objectif central des politiques publiques urbaines. Ces politiques ont pour objectif de faire face à la montée de la pauvreté urbaine analysée en termes de processus d'exclusion sociale et urbaine. Elles s'appuient sur le modèle d'une société « équilibré » mélangeant harmonieusement classes sociales, groupes ethniques et générations pour conjurer la cristallisation de poches de pauvretés qui seraient problématiques parce qu'a la base d'une culture de la pauvreté , du développement de l'insécurité ou de la constitution d'une underclass. Les ghettos sont depuis longtemps la bête noire des gouvernements. Taux de chômage élevé, pauvreté, délinquance ... Ces quartiers cumulent les difficultés sociales. De nombreux expert se demandent si la cohabitation des classes moyennes et des pauvres peut réellement réussir à tirer vers le haut les plus modestes. Et cela va à l'encontre de la nature des comportements sociaux, généralement les gens s'installent auprès d'un voisinage qui leur ressemble.
La diversité recherchée ne peut être donc que provisoire, les divisions sociales sont un trait permanent de la ville, et les situations de mixité sont presque toujours momentanées, tôt ou tard, la ségrégation finit par s'accroitre.
Pour régler les problèmes des quartiers défavorisés, les politiques se concentrent uniquement sur l'urbanisme. La cohésion sociale serait donc conçue comme une méthode pour créer une ville diversifiée et équilibrée socialement. C'est un moyen de disperser les pauvres dans l'espace urbain pour mieux occulter les problèmes qui leurs sont liés. Ceci dit la cohésion sociale est un idéal transformé en objectif pour l'action publique.
Est-ce à dire que l'Etat a pris conscience que la pauvreté et l'exclusion « ne sont pas dues à des facteurs purement économique mais à une conception de l'action publique ? L'Etat s'est-il rendu aux idées défendues par les partisans d'une justice distributive ou justice d'équité, tel que l'américain JOHN RAWLS ou aux idées de ceux, comme Amartha Sen, pour qui il ne peut y avoir de développement juste et donc de véritable cohésion sociale sans libertés individuelles et sans participation effective des citoyens à la formation de la volonté politique ?


Author Keywords: exclusion sociale, mixité sociale, segregation, justice sociale, integration, développement.


How to Cite this Article


Rachid Othmani, “For better social cohesion: The politics of the city,” International Journal of Innovation and Applied Studies, vol. 8, no. 2, pp. 539–548, September 2014.